Ne prenez pas vos clients pour acquis!

Lors des cellules de développement de la CAEQ, nous amenons les entrepreneurs à passer du stade d’artisan au stade de gestionnaire en s’octroyant le droit de se retirer, de façon ponctuelle, des opérations pour laisser plus de place à leurs employés de confiance.

Une entreprise qui croît devrait pouvoir opérer sans son propriétaire, car celui-ci devrait être concentré sur le développement de son entreprise et la projeter vers le futur.

Mais ne sautons pas les étapes : il ne s’agit pas de tout « domper » sur le bureau de votre bras droit. Il faut le faire progressivement, car tout changement amènera son lot d’inquiétudes, pour vous, pour vos employés et pour vos clients.

Comment vont réagir les clients que vous servez vous-même depuis des années lorsque vous leur attitrerez un nouveau responsable de compte?

Depuis deux, quatre ou six ans, ils vous font confiance comme partenaire d’affaires, créant ainsi un historique professionnel.

Dernièrement, une entrepreneure que nous accompagnons dans les cellules de développement nous a interpellés et nous a demandé ce qu’elle doit faire avec un client qui refuse que ce soit son nouveau représentant qui le serve maintenant.

« Comment veux-tu que j’arrive à devenir gestionnaire de mon entreprise, si je dois continuer à servir tous mes clients? »

Elle a raison!

« Qu’aurais-tu dû faire pour bien préparer tes clients dans la transition? »

La réponse est simple : les informer et être transparent.

Les clients ne vous sont pas acquis, ça vous le savez déjà.

Ces derniers sont dotés d’une grande capacité de compréhension, pourvu qu’on leur donne ce qu’il faut pour comprendre le changement de gestion que vous souhaitez opérer.

En fait, il faut prévoir ce changement en trois temps.

Premièrement, vous devez briefer votre employé sur l’historique des clients que vous lui transférez. Est-ce que ce client a vécu quelque chose de particulier lors d’une commande? A-t-il été toujours satisfait? A-t-il des exigences particulières?

Tous ces petits détails l’aideront à nouer rapidement une relation de confiance avec le client, car celui-ci aura vraiment le sentiment que la chaîne n’est pas brisée.

Si par contre, votre client doit lui redire tous ces détails, soyez assuré qu’un climat d’inquiétude s’installera. Et ce n’est pas ce que vous souhaitez.

Deuxièmement, prenez le temps d’organiser une rencontre avec votre client en lui expliquant le pourquoi du changement à venir et en lui présentant celui ou celle qui prendra la relève. C’est agir en gestionnaire.

Troisièmement, faites un suivi de la satisfaction de votre client avec un appel téléphonique. Il n’est pas rare que lorsque vous l’appellerez, votre client vous dise qu’il est mieux servi par votre employé que par vous, car lui peut se consacrer à sa tâche, tandis que vous, vous étiez occupé à développer votre entreprise.

Prendre soin de sa clientèle c’est aussi mettre toutes les conditions en place pour les servir de façon impeccable!

Collaboration spéciale de Sylvianne Tanguay, accompagnatrice à la CAEQ.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *