Depuis le début de la crise de la COVID-19, plusieurs entreprises ont profité des différentes mesures d’aide gouvernementale en plus de demander des moratoires de paiement sur la majorité de leur financement.

 

Ils en avaient besoin temporairement pour encaisser le choc. C’était nécessaire pour se donner de l’oxygène, en diminuant cette pression financière et mentale, tout en les incitants à être résilients. Plusieurs d’entre eux ont su prendre les bonnes décisions et poser les bons gestes pour s’adapter à ce nouveau contexte tout en restant agiles en fonction des nouvelles mesures sanitaires à appliquer.

 

Toutefois, la situation ne s’est pas vraiment améliorée près d’un an plus tard. Comme vous le savez, les entreprises de certains secteurs continuent de profiter de ces aides financières pour survivre.

Mais, la vraie question demeure… peu importe leur situation actuelle, est-ce que les entrepreneurs de votre territoire ont un plan clair pour le développement de leurs activités ou continuent-ils de brûler de l’argent?

 

Se sont-ils adaptés ou se sentent-ils désemparés? Outre tous les défis de gestion liés aux changements imposés à court terme, les entrepreneurs subiront une pression financière accentuée pour les prochaines années. Ils se sont endettés pour maintenir leur entreprise à flot, conserver le plus possible leurs employés, investir dans la transformation numérique de leurs affaires, etc.

 

Dans cette optique, les entrepreneurs, pour pouvoir remplir adéquatement leurs obligations financières, devront chercher à optimiser la productivité de leurs opérations tout en maximisant leurs sources de revenus. 

 

Ils devront être beaucoup plus performants, et ce, très rapidement, car ces nouvelles obligations, qui s’ajoutent à celles qui étaient déjà existantes, ont une échéance à court et à moyen terme. N’oublions pas que plusieurs de ces petites entreprises avaient déjà de la difficulté à dégager de la liquidité excédentaire dans leurs opérations courantes! Ce sera un défi de taille pour plusieurs! Les entrepreneurs ont leurs obligations. De votre côté, vos organisations ont désormais de lourdes responsabilités. Vous devrez vous assurer que les entrepreneurs, à qui vous avez prêté de l’argent, ont tous les outils à leur disposition pour améliorer leur rendement.

 

Vous devrez les suivre de près et les soutenir dans leurs défis.

 

Le programme d’Accès Entreprises Québec donnera des ressources supplémentaires aux MRC, mais quelles formes d’accompagnement offrirez-vous pour aider concrètement les entrepreneurs à respecter leurs obligations tout en les faisant basculer de la réactivité à la proactivité? (C’est notre mantra et notre slogan depuis quelques années déjà, ce n’est pas pour rien!)

 

Que ferez-vous pour soutenir les entrepreneurs de votre région dans cette optique?

 

Alexandre Vézina et Michel Ross

Cofondateurs de la CAE

 

Pin It on Pinterest